Paris 8 autrement  
Prises de position
+ Textes du collectif
+ Etats généraux
+ Textes individuels
+ Questions antérieures
Textes divers
 -  CR Conseils
+ CR Réunions
Calendrier

Visites

 190485 visiteurs

 1 visiteur en ligne

CR CEVU 140306

Compte –rendu du
CEVU extraordinaire du 14 Mars 2006

Rédigé par J.M. Meunier



Liste des présents : Voir RDD

Invités : Représentants de l’UFR 5, Représentants de la coordination des étudiants contre le CPE.

Le vice-président rappelle l’ordre du jour : Point sur les questions de sécurité à Paris 8 et sur le mouvement étudiants autour du CPE. Il propose que soit votée une motion demandant au gouvernement le retrait du CPE.

Les représentants de la coordination étudiante demande que l’université de Paris 8 se prononce clairement pour le retrait du CPE/CNE et de la loi sur l’égalité des chances. Ils demandent également que l’université mette à disposition un amphi pour la tenue des AG et s’inquiète du projet de la création d’une antenne de la brigade anti-criminalité à Paris 8 ainsi que des problèmes de sécurité et de fermetures administratives décidées sans concertation.

Kamel Saidi demande que le texte de la motion aille plus loin, notamment sur les modalités de validation.

J.M. Meunier propose le texte élaboré lors de l’AG du personnel de Lundi.

Le secrétaire général informe que l’amphi X a été mis à disposition des étudiants pour la semaine, à l’exception de mercredi AM, à cause de la journée « portes ouvertes ».

Les élus de l’UNREF condamnent les dégradations dans l’UFR 5, mais s’inquiètent du possible amalgame avec le mouvement étudiant.

Alain Brossat met en garde contre la surenchère sécuritaire et l’implantation de la BAC à Paris 8.

Le secrétaire général dément le projet d’implantation de la BAC à Paris 8. La fermeture de l’université en fin de semaine dernière a été décidée pour des raisons de sécurité à la suite du signalement d’éléments extérieurs à l’université. Il informe le conseil que dans la nuit de lundi à mardi, les agents de sécurité sont intervenus sur deux départs de feux dans le bâtiment A , après destruction des dispositifs d’alerte incendie. Il insiste sur le fait que ces incendies n’ont rien à voir avec le mouvement étudiant, mais souligne l’importance de la question de la sécurité dans les locaux de Paris 8.

La parole est ensuite donnée aux représentants de l’UFR 5. Leur UFR a été victime d’une effraction nocturne. Les locaux ont été mis à sac, des documents détruits et du matériel volé. De tels événements se sont déjà produits par le passé et cela pose la question des moyens pour assurer la sécurité à l’intérieur de Paris 8 qui, sans pour autant tomber dans le flicage, devrait être renforcée. Étant donné la manière dont le système d’alarme a été contourné, il est manifeste que l’effraction a été préméditée et a nécessité un repérage préalable. Cela pose la question de la nécessité d’un filtrage des entrées.

Information du secrétaire général sur le gardiennage à Paris 8 :
De jour, ce sont des vigiles rectoraux qui assurent la sécurité. Ils sont 16 au total et fonctionnent sur deux équipes de 8. Après 20h, c’est une société privée qui assure la surveillance des locaux. Il y a quatre agents de sécurité incendie, plus un agent de sécurité dans le PC et un agent chargé de faire des rondes dans le bâtiment A. Depuis les événements à l’UFR 5, le personnel de sécurité a été renforcé la nuit à raison d’un gardien par bâtiment, et ce jusqu’à nouvel ordre. Par ailleurs un renforcement des clôtures et une mise sous alarme des portes sont à l’étude. Coût estimé à 250 K€ .
Alain Brossat propose qu’un audit sur la qualité de la société de gardiennage soit fait.

Le Secrétaire général précise le contrat avec cette société de gardiennage arrive à son terme l’an prochain.

Motion votée à l’unanimité par le CEVU
Le CEVU se déclare solidaire du mouvement pour le retrait du CPE/CNE et de la loi sur l’égalité des chances. Il s’oppose à toute fermeture administrative de l’université et à toute intervention policière contre la mobilisation et souhaite que l’université reste ouverte pour pouvoir maintenir le lien entre étudiants, enseignants et autres membres du personnel. Le CEVU est favorable à l’organisation de séminaires, de conférences, de cours ouverts, de débats et /ou de forums autour des questions de précarité et de droit du travail au sein des différents départements et UFR. Il appelle les UFR à ne pas pénaliser les étudiants et à définir en concertation les modalités de validation appropriées à la situation.


Date de création : 15/03/2006 @ 10:28
Dernière modification : 03/04/2006 @ 10:31
Catégorie : CR Conseils
Page lue 3787 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Lettre d'information
Pour soutenir notre liste et recevoir nos informations, inscrivez-vous.
S'abonner
Se désabonner
379 Abonnés
Recherche




Webmaster - Infos
Ecrire à Paris8 autrement  Webmestre
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander
Version mobile   Version mobile
^ Haut ^

  Site créé avec GuppY v4.5.8 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL

Document généré en 0.06 seconde