Paris 8 autrement  
Prises de position
+ Textes du collectif
+ Etats généraux
+ Textes individuels
+ Questions antérieures
Textes divers
+ CR Conseils
 -  CR Réunions
Calendrier

Visites

 190484 visiteurs

 1 visiteur en ligne

CR 230106

Compte rendu de la réunion du 23 janvier 2006
Rédigé par Jean Méhat.



Paris 8 Autrement avait appelé à une assemblée générale qui s'est tenue le lundi 23 janvier à 17 heures dans l'amphi D001 ; étaient présents une quarantaine de personnes, dont beaucoup de candidats de la liste et des représentants du Snasub.

--

L'ordre du jour contient : un point sur les conseils, l'élection des VPs, la participation aux bureaux et aux commissions ; les échéances à fixer pour les états généraux et la question de la communication entre les membres du collectif, les élus et les instances.

Plusieurs reviennent sur les comptes rendus des débats dans les conseils, qui doivent exister et être approuvés lors de ces conseils. Au premier CA, le c.r. proposé par la direction de l’université n'était pas satisfaisant ; nos élus ont adopté des positions diverses sur son approbation, sur une base commune de critique de la faiblesse du relevé de décision et d’une volonté d’un contrôle du CA sur ses propres décisions. Accord général sur la nécessité d’un compte rendu qui rende vraiment copte des débats et objections. Au CS, les c.r. n'existent pas ou ne sont pas publics depuis plusieurs années ; s'ils ne sont pas approuvés par le conseil, il est possible d'intervenir, en conseil, pour demander leur modification et faire
apparaître cette demande dans le c.r. suivant.

Les élus du CS annoncent la tenue d'un CS exceptionnel le 2 février portant sur la politique scientifique de l'université. Un problème se pose car il y a un appel à la grève pour le 2 février.

FC insiste sur le fait que la mise en place du LMD s'est traduite par une augmentation, de l'ordre de 30%, du nombre de diplômes délivrables par l'université (sans compter les parcours) ; avec les moyens qui n'ont pas augmentés, il existe un risque significatif que certains de ces diplômes soient fermés ou regroupés ; il faut s'y préparer sinon le risque est grand que cette opération se fasse exclusivement sur des critères comptables.

--
Le point sur les conseils
Au CA, le résultat de l'élection à la VP était très fermé. Bernard Bétant, le nouveau VP, affiche une approche très gestionnaire et répond à n'importe quel problème par une demande d'indicateurs. Lunel est très présent, les étudiants très absents. Le CA de début janvier a duré sept heures, il existe une pression pour la prise de décisions rapide qui rend les débats difficiles. Certaines conventions ne sont pas examinées avec le soin que la question mérite ; le CA a refusé la convention avec de centre G. Devereux. Nos élus participent aux commissions et au bureau du conseil.

Au CS également nos élus font partie des commissions et du bureau du conseil. L'opinion sur la nouvelle VP est partagée. Certains ont exprimé leur crainte que la nouvelle VP fonctionne de la même manière que la VP sortante ; d'autres pensent qu’il n’y a rien d'inéluctable et que cela dépendra en grande partie de nos contributions et qu'on peut éviter qu'une logique de pure gestion ne prenne le dessus. Le vote du passage du BQR de douze à treize pour cent est intervenu sans débat sur l'utilisation du BQR ; ce débat devrait avoir lieu lors du CS exceptionnel du deux février qu'il convient de préparer (réunion de préparation le 30 janvier en A329 à 16h30),

Au CEVU, notre candidate à la VP a fait front pendant trois heures à une hostilité manifeste. Le compte rendu est sur le site de Paris 8 Autrement. Le département de littérature française etc. a voté, à l'unanimité, une motion rédigée avec les élus de RED. Zineb Ali Ben Ali ne souhaite pas participer au bureau du CEVU, mais Jean Marc Meunier est volontaire.

Un débat s'engage sur la manière d'interpréter les résultats des élections dans les conseils et aux vice-présidences ; faut-il entrer dans une logique d'opposition radicale face à une présidence omnniprésente et au maintien de réseaux quasi-clientéliste à la tête de l’université malgré leur défaite aux élections ? Ou bien utiliser les points d'appuis dont nous disposons pour faire avancer nos idées ? Il me semble que la seconde position emporte une adhésion presque générale.

--

Il y a des échéances prévisibles (en vrac) :
- un nouveau président en décembre 2006.
- le mi-quadriennal dans un an et demi : les pôles d'excellence qui apparaissent dans le quadriennal actuel concernent fort peu de domaines de l'université ; le risque est significatif de n'être plus, pour les autres domaines, qu'une université de proximité.
- il va y avoir, dès le second semestre, un problème de financement des formations qui va conduire à fermer des diplômes.
Il faut une initiative centrale en mai-juin, qui doit se préparer dès maintenant

GLJ : les problèmes d'élus sont complètement déconnectés de la réalité pour les non-élus ; il faut se recentrer sur les états généraux, qui sont le mouvement pour les faire aboutir.

Des questions à traiter :
- la question de la sélection en début de Master est traitée différemment suivant les formations ; il faut faire le point sur les effectifs annoncés dans les maquettes, en faisant la distinction entre flux et stocks.
- il faut associer les étudiants et les IATOS
- sur quels critères seront répartis les fonds disponibles ?
- quels diplômes existent ou pas ?
- il faut associer les jeunes ; l'ancienne Commission Pédagogique est un bon exemple de manière d'y parvenir.

Toutes ces questions justifient la pertinence des états généraux. Nous devons continuer à y travailler en cherchant systématiquement à travailler et s’associer à tous ceux qui seraient disponibles, à interpeller les instances de l’université sur les initiatives en préparation. Il n’a pas semblé souhaitable de demander à ce que ceux-ci soient pris en charge par les instances de l’université pour éviter qu’ils ne soient vidés de leur sens et assurer une certaine indépendance, sans pour autant les concevoir mécaniquement en opposition à celles-ci.

Nous convenons en définitive de préparer les travaux sous la forme de textes, préparés individuellement qui fassent l'état des lieux dans les départements, autour d'une liste de thèmes, dont :
- université de premier cycle, réussite en premier cycle.
- bilan du LMD (diplômes, flux, stocks)
- articulation recherche-université démocratique
- l'état des choses sur le campus
- le fonctionnement de la démocratie sur l'université

On se retrouve le mercredi 22 février à 17 heures pour avancer sur ces thèmes.


Date de création : 06/02/2006 @ 09:58
Dernière modification : 03/04/2006 @ 10:34
Catégorie : CR Réunions
Page lue 3733 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Lettre d'information
Pour soutenir notre liste et recevoir nos informations, inscrivez-vous.
S'abonner
Se désabonner
379 Abonnés
Recherche




Webmaster - Infos
Ecrire à Paris8 autrement  Webmestre
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander
Version mobile   Version mobile
^ Haut ^

  Site créé avec GuppY v4.5.8 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL

Document généré en 0.07 seconde