Paris 8 autrement  
Prises de position
+ Textes du collectif
+ Etats généraux
+ Textes individuels
+ Questions antérieures
Textes divers
 -  CR Conseils
+ CR Réunions
Calendrier

Visites

 190488 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

CR CEVU 070207

CEVU : compte rendu de la réunion du 7 février




**** La réunion a commencé et s’est terminée par quelques informations diverses.

- Le colloque sur la question des sans-papiers aura lieu le samedi 17 mars ; le programme est en voie d’être finalisé ; la question de la médiatisation de ce colloque est à l’étude
- Une commission concernant le devenir de l’IFU et de son rattachement à Paris 8 a été créée : Alain Gascon, Ben Ali Cherif et Henri Fourtine y représentent le CEVU
- Une commission est en cours de constitution pour réfléchir à la possibilité d’instituer une propédeutique en L1 (aide aux étudiants en difficulté et lutte contre l’échec) : Jean-Marc Meunier, Nicole Blondeau et Antoine Da Lage y représenteront le CEVU. Martine Poupon Buffière (qui rappelle que l’aide à la réussite doit obligatoirement figurer dans le cursus) en fera également partie
- Pascal Binczak affirme haut et fort son soutien aux collègues et enseignants insultés par l’ancien président dans son livre « le grand merdier »


**** Le premier grand point à l’ordre du jour a concerné le PRES (Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur) auquel notre Université doit adhérer.

Chaque PRES se verra attribuer des finances par le ministère (3 millions d’euros par PRES) : cette structure et ces sommes doivent permettre de mutualiser des recherches, des masters, la diffusion du savoir, la vulgarisation, les écoles doctorales, des conférences… et d’améliorer la visibilité des établissements (cf loi du 18/4/06) ; il ne s’agit pas de financer des projets de chaque établissements mais de financer des projets en commun.

Les personnels de chaque établissement reste attaché à son établissement : il devrait y avoir des créations de postes pour les PRES (ex. : pour un observatoire de l’insertion professionnelle des étudiants…)

Un PRES peut être un Établissement Public de Coopération Scientifique (EPCS) ou une Fondation à caractère privée

5 PRES existent déjà en Ile de France
- UNIVERSUD (P11 – P12 – Evry – St Quentin – ENS Cachan – Supélec – Institut d’Optique)
- PARIS UNIVERSITAS (P3 – P6 – P9 – ENS Ulm – EHESS)
- PARIS CENTRE UNIVERSITES (P1 – P5 – P7)
- POLYTECHNICUM (Marne la Vallée et les grandes écoles de la Cité Descartes)
- CERGY VAL D’OISE (Cergy et les grandes écoles des environs)
P4 et P10 ne sont pas encore intégrées dans un PRES

Un PRES en préfiguration associe P8 – P13 – SUPMECA et le CNAM. L’option retenue est un EPCS

La Convention qui va donner naissance au PRES a été distribuée en séance aux membres du CEVU pour réactions : une première réaction a été de regretter que nous ne l’ayons pas eue avant… Mais le texte que nous avons eu était encore en discussion deux jours auparavant entre les 4 établissements fondateurs…

La signature de cette convention, dans les semaines qui viennent (après accord des trois conseils), va permettre d’engager la rédaction des statuts du PRES (avant le 31/12/07). NB : le CEVU a demandé à être associé en amont à la discussion des statuts (plutôt que d’avoir à se prononcer en semi-urgence sur un projet déjà quasi ficelé). Si, lors des dernières négociations entre les établissements fondateurs, de substantielles modifications devaient être apportées au projet étudié ce jour au CEVU, le texte repassera devant les trois conseils.

Observations faites sur le texte :
- le nom actuel du PRES (Paris Nord) doit être changé, car c’est le nom de P13 : le CEVU propose PRES Nord-Est Francilien
- le « pôle documentaire » préconisé à l’article 2-1-3 doit être précisé
- des précisions doivent être apportées à l’article 7 sur les postes en personnel : insister sur les créations et exiger l’accord des personnes concernées en cas de détachement
- l’article 2-4 sur la coopération internationale doit être modifié « aider à la coordination » plutôt que « aider à la cohérence »
- la mutualisation des services de restauration devra être précisée (article 2-5)


Après interruption de séance et explication de vote, le projet de Convention du PRES a été adopté (6 non-votants ; 1 abstention ; 0 non) : les élus de Paris 8 autrement ont voté pour en demandant que le CEVU désigne dès maintenant ses délégués à la commission des statuts et que les États Généraux soient associés à la mise en place du PRES


**** Licences professionnelles

Deux licences pro ont été demandées au ministère : l’une sur « l’intervention sociale » (sc de l’éducation), l’autre sur « la maintenance des systèmes pluritechniques ». L’avis a été défavorable, mais le ministère propose à P8 de redéposer un des deux projets (modifié).

Le CEV propose à l’unanimité de donner priorité à la licence pro en science de l’éducation.


**** Les problèmes à l’UFR PAE

Suite au dernier CEVU, où les étudiants en droit avaient fait part de leurs problèmes de semestres déséquilibrés (en nb d’EC), de reversions pénalisantes et de non-prise en compte de leurs revendications, le CEVU a entendu M. Juhan, directeur de l’UFR.

Il reconnaît que l’emploi du temps a « mal été monté » en terme de parité des deux semestres, mais que les raisons sont tout à fait justifiées. Si les étudiants avaient dès septembre fait part de leurs critiques (et non en novembre) il aurait pu y remédier.

Les cours du 1er semestre ne peuvent pas être renouvelés au 2ème semestre faute d’heures complémentaires (cf la restriction intervenue cet été).

Après une longue discussion avec la délégation des étudiants et les membres du CEVU, il a été décidé qu’une nouvelle session d’examens,exceptionnelle, aurait lieu avant les vacances de Pâques, à laquelle pourra se présenter tout étudiant volontaire (quelle que soit la note obtenue en février). La meilleure des deux notes sera retenue. La session de rattrapage aura lieu en juin (pour les étudiants ayant eu moins de 10).

M. Juhan en profite pour demander l’adoption d’une charte des examens, l’institution d’une pause déjeuner et la création d’une instance de réglements des conflits.

Reste en suspens le problème des jurys de L2 qui n’ont pas eu lieu pour le passage en L3 et le fait que c’est le secrétariat qui a traité les dossiers des étudiants au cas par cas, sans attestation d’EC ni de crédits ECTS…


**** Les étudiants du département de psychologie soulignent que la demande du dernier CEVU concernant le recomptage des crédits ECTS n’a pas été suivie d’effets (il n’y a eu que des réunions d’information).

Le VP du CEVU va organiser une réunion avec le directeur du département de psycho, les membres du bureau du CEVU et une délégation de 3 étudiants)


**** Le CERTAL (centre d’apprentissage des langues) a actuellement un statut incertain (ainsi que des problèmes de locaux que l’UFR 5 ne lui accorde pas)
il est proposé que les prochains statuts de P8 établissent le CERTAL au rang de composante (service commun, cf le SUFICE)


compte rendu établi le 12/02/07 par Antoine Da Lage


Date de création : 12/02/2007 @ 12:56
Dernière modification : 12/02/2007 @ 12:58
Catégorie : CR Conseils
Page lue 3902 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Lettre d'information
Pour soutenir notre liste et recevoir nos informations, inscrivez-vous.
S'abonner
Se désabonner
379 Abonnés
Recherche




Webmaster - Infos
Ecrire à Paris8 autrement  Webmestre
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander
Version mobile   Version mobile
^ Haut ^

  Site créé avec GuppY v4.5.8 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL

Document généré en 0.06 seconde