Paris 8 autrement  
Prises de position
+ Textes du collectif
+ Etats généraux
+ Textes individuels
+ Questions antérieures
Textes divers
 -  CR Conseils
+ CR Réunions
Calendrier

Visites

 190484 visiteurs

 1 visiteur en ligne

CR CEVU 280606


Compte-rendu du CEVU du 28 juin 2006
Rédigé par J.M. Meunier, Z. Ben Ali et N. Blondeau



• Présentation du projet Paris 8-2008 par B. Betant, Vice président du CA.
Le projet part d’un constat sur le manque de processus de management, l’absence de définition d’une politique globale et d’indicateurs de l’évolution des projets à Paris 8. Ce projet est dans la continuité du précédent projet Avenir Paris 8 qui faisait suite à un diagnostic (audit) et à la mise en place d’une structure de pilotage. Ce projet redémarre en 2006 sous l’appellation Paris 8-2008. Les deux sources de financement sont le contrat de développement et le projet d’établissement. Ses objectifs sont la définition d’une stratégie de développement, l’amélioration des conditions de travail et la mise en place d’une structure de pilotage. Le projet est dirigé par le secrétaire général avec une assistance globale (nom) et un chef de projet (MGL). La structure de pilotage est organisée en 9 comités.
Exemples :
• Ressources et relation humaines
• Système comptable et budget
• Besoins achat & stocks
• Patrimoine, logistique et sécurité
Ces comités ont en charge une gestion par objectifs dans leur champ de compétences. Ils sont supervisés par un comité stratégique dirigé par le secrétaire général
La constitution de ces comités a été faite dans le souci d’y inclure plusieurs points de vue :
• Le point de vue de la direction
• Le point de vue des utilisateurs
• Le point de vue « métier »
• Le point de vue « systèmes d’information »
Le pilotage du projet comprend deux phases :
• Préparation des plans d’action et rédaction d’une fiche de suivi
• Lancement du projet, pilotage & évaluation et clôture du plan d’action.
La réforme de la LOLF instaure un financement des composantes de l’université sur la base de projets aux objectifs précis et évaluables. Les nouvelles règles de gestion (LOLF) nécessitent la définition d’indicateurs de réussite des actions pour quantifier et évaluer les activités de l’Université. Le projet est consultable sur site de Paris 8.

Cette présentation de B. Betant a soulevé un certain nombre de questions qui n’ont pas obtenu de réponses satisfaisantes. Certaines activités des comités ne constituent-elles pas des doublements de l’activité de certains services et dans ce cas, quel est le gain en termes d’efficacité qu’on nous promet ? Selon B. Bétant, la « rationalisation » des procédures permettrait de dégager un certain nombre d’heures de travail (au moins 10 postes IATOSS). Ne peut-on pas craindre la perte de certains postes et dans quelles conditions se fera le redéploiement ? A côté de ces questions de gestion, la mise en place des comités de pilotage posent plusieurs questions sur le fonctionnement démocratique à Paris 8 :

La composition de ces comités par des membres cooptés par la direction « pour des raisons d’efficacité » pose le problème de la représentation des personnels dans les instances de décisions, même si la composition de ces comités n’est pas figée, le mode de désignation des membres constitue une atteinte au fonctionnement démocratique de l'université. Le mode de prise de décision dans ces comités paraît flou, de même que le suivi des décisions. Par ailleurs, les décisions prises par ces comités ne peuvent pas être simplement technique et ont certainement un impact sur la politique de l’Université, politique dont la définition relève des conseils centraux. A titre d’exemple, la définition des indicateurs de performances impliquent forcément des choix qui relèvent de la compétences des conseils.

• Approbation du relevé de décision du précédent CEVU : à l’unanimité.


• Mise en place du VBE :
Les étudiants s’inquiètent de l’annulation de la mise ne place du BVE. Elle est reportée à une date ultérieure, en attendant que le local soit libéré (prévu pour courant juillet), nettoyé et équipé. Son inauguration pourrait avoir lieu à la rentrée.

• Taux d’encadrement : redéploiement des postes, critères pédagogiques.

Le conseil scientifique s’est prononcé lors de sa dernière réunion sur des critères liés à la recherche. Cependant les différences d’effectifs entre la licence et le master nécessitent que soit également définis des critères pédagogiques, tenant compte des taux d’encadrement. Les taux d’encadrement n’étant pas disponibles pour ce CEVU, le vice-président propose la tenue d’un CEVU extraordinaire pour discuter de ces critères. Celui-ci est prévu pour le 10 juillet. Un groupe de travail doit se réunir le 6 juillet pour préparer ce CEVU.

• Campagne d’inscription
Inscriptions :
- Du mercredi 5 juillet au vendredi 21 juillet 2006 à l’amphi X pour les bacheliers de l’année.
- Du mardi 5 septembre au vendredi 29 septembre 2006 en salle A 010 pour les bacheliers antérieurs.
Réinscriptions :
- Du mardi 5 septembre au jeudi 5 octobre : étudiants en L1, L2 et L3
- Du lundi 9 octobre au vendredi 20 octobre : étudiants en M1
- Du lundi 23 octobre au jeudi 26 octobre : des étudiants en M2
- Du 6 novembre au 30 novembre : étudiants en doctorat
Le calendrier de la campagne d’inscription est approuvé à l’unanimité.

Réinscription dans les diplômes hors LMD.
Examen repoussé au 10 juillet pour prendre en compte la décision du CNESER prévue pour le 5 juillet.

- Diplôme de formation permanente.

DU de Chinois. La proposition de création d’un DU de chinois a été examinée. Dans la mesure où il n’est pas certain d’avoir suffisamment d’étudiants pour remplir ce DU, le projet est refusé (11 vois contre, 5 absentions). Il est proposé d’étudier la pertinence d’une convention avec Paris 7 pour permettre aux étudiants de Paris d’étudier cette langue ou bien d’envisager la création d’une ½ mineure de Chinois.

Master 1 Droit médical (formation permanente). La modification de la maquette du master est rejetée par le CEVU (7absentions, 7 contre, 2 pour). L’ouverture de ce diplôme dans le cadre de la formation permanente pose en effet le problème des prérequis. Le CEVU s’inquiète également de voir la formation permanente modifier des diplômes qui ne recrutent pas assez en dépit des maquettes approuvées par le ministère.


- Relation internationales
Présentation des accords de co-diplomation et de coopération approuvé par le COMERCI le 14 juin.
- Master conjoint franco-polonais en sciences du langage - avec l'Université de Lublin, Jean-Paul II
- Master en urbanisme - avec l'Université de Diponegoro, Jakarta, Indonésie
- Master conjoint avec l'Université d'Etat des Sciences Humaines Moscou (RGGU).
- Master de Lettres / Philosophie, diplôme délocalisé assurés par des enseignants de l'UP8 à l'Ecole Normale supérieure (ENS) d’Haïti,

Accords de coopération
UP 8 et Sao Paolo, Brésil
UP 8 et Université de Rio de Janeiro, Brésil

Le CEVU donne un avis favorable à l’unanimité.










Date de création : 06/07/2006 @ 08:51
Dernière modification : 06/07/2006 @ 08:51
Catégorie : CR Conseils
Page lue 4007 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Lettre d'information
Pour soutenir notre liste et recevoir nos informations, inscrivez-vous.
S'abonner
Se désabonner
379 Abonnés
Recherche




Webmaster - Infos
Ecrire à Paris8 autrement  Webmestre
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander
Version mobile   Version mobile
^ Haut ^

  Site créé avec GuppY v4.5.8 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL

Document généré en 0.05 seconde